3 octobre 2013 | Revue > >

1.

François Rioux

1.

La fin du monde commence à Ciudad Juárez

et part en spirale

obsidienne sur l’étendue

je n’y comprends rien

les maquiladoras les femmes l’éclipse complète.

2.

Quand ce monde sera détruit

qu’il n’y aura plus d’air ni de bruit

il restera des fleurs de plastiques

quelque part sur la tombe totale

une coquerelle pourra les offrir

au dernier chat de porcelaine.

3.

Entre toi et moi il y a les derniers monarques

il y a la maudite heure bleue

les squelettes de baleines

l’œil vitreux de la lune

l’œil vitreux de la montre

le nœud coulant des jours.

Confirmez que vous n'êtes pas un robot