Un marché, d’accord, mais lequel?

Réflexion sur le socialisme de marché

Pascal Lebrun

Dans cette réplique à Charles Guay-Boutet, je soutiens que la proposition de socialisme formulée par John Roemer n’est pas satisfaisante pour des raisons théoriques et pratiques, nommément son intégration du cadre théorique néoclassique et le maintien de rapports de pouvoir néfastes. Je relance la discussion à partir des pensées de Proudhon et Polanyi. Lire plus

Mysticisme étatique, lien fédéral et association

Philippe Hurteau

Les projets politiques de gauche semblent aujourd’hui se réduire à deux choses : la défense de l’État hérité du compromis fordiste et des propositions de réformes fiscales pour aller chercher l’argent là où il se trouve, soit dans la poche des plus riches. Chaque fois, on se mobilise pour, d’une manière ou du d’une autre, demander à l’État de faire quelque chose. Chaque fois, on fait comme si la capacité d’agir collectivement était concentrée et monopolisée par l’État; comme si hors de l’État tel qu’il existe – l’État moderne, hiérarchique et bureaucratique –aucune autre manière de penser le collectif n’était envisageable. Lire plus

Revue > >

Le Parti des Indigènes de la République : une nécessité politique en France !

Selim Nadi

En Janvier 2005, plusieurs militants et organisations antiracistes lancèrent un appel – l’appel des Indigènes de la République. Cet appel fut lancé dans un contexte de fortes tensions raciales au sein de l’Hexagone. Bien qu’il y ait eu des « affaires » du voile dès 1989 en France, en 2004 fut votée une loi excluant les filles […] Lire plus

Revue > >

L’utopie et le lien social

Philippe Hurteau

L’utopie mérite d’être revisitée, réinterprétée et revalorisée afin de mieux saisir la place qu’il est possible de lui donner aujourd’hui dans une pensée du changement social. Est-elle, comme l’ont jugé Marx et Engels[1] qu’une étape dans la construction du socialisme scientifique ? Conviendrait-il de la limiter à n’avoir été que l’antichambre des totalitarismes du 20e […] Lire plus

Revue > >

Une revue féministe — mais de quel genre ?

Colette St-Hilaire

Le féminisme revient à l’ordre du jour et c’est très bien. Entendons-nous : il n’a jamais disparu de l’horizon, mais il se faisait discret et évoluait surtout dans des lieux réservés — les groupes de femmes, les groupes communautaires, les centres d’études féministes, certains milieux politiques progressistes. Le voilà de nouveau à l’avant-scène, propulsé par le […] Lire plus

Revue > >

Atelier 1_ féminisme

Valérie Lefebvre-Faucher

Cette revue sera féministe. Suffit-il de le dire ? Non mais l’écrire ici fait déjà de belles ondes à la surface. Ça donne envie de plonger. Comment fonder une revue qui donne la parole aux femmes, qui tienne compte de l’expérience des femmes et des pensées féministes, c’est la question qui m’occupe. Si on m’a invitée […] Lire plus