Retour sur le Front commun

Directions syndicales et travailleurs-euses, même combat?

Bruno-Pierre Guillette

En décembre 2014, les dirigeant-e-s du Front commun trouvaient qu'une augmentation de 3% sur cinq ans et la retraite à 62 ans étaient des offres « arrogantes, méprisantes et insultantes2 ». Un an plus tard, 5,25% sur cinq ans devient un « gain significatif3 ». De plus, ils s'aventurent sur une pente très glissante en reculant sur la retraite, alors que notre fond est pleinement capitalisé. Cela nous amène à devoir poser des questions qui, au nom de l'unité du mouvement, ont été mises de côté depuis trop longtemps. Lire plus

Parti Pris : pour un dépassement de l’opposition entre nationalisme et antinationalisme

Eric Martin

Texte remanié à partir de l’allocution faite le 3 octobre 2013 au colloque autour des cinquante ans de la revue Parti pris et du lancement d’une anthologie de cette revue. La publication récente de l’anthologie de la revue Parti Pris grâce au travail du camarade Jacques Pelletier semble indiquer que nous sommes à nouveau prêts […] Lire plus

Trois réflexions sur la Charte des valeurs québécoises à partir de Parti pris

Simon Tremblay-Pepin

Texte de l’allocution faite le 3 octobre 2013 au colloque autour des cinquante ans de la revue Parti pris et du lancement d’une anthologie de cette revue. On m’a invité à vous parler de Parti pris et de ses suites, à partir du point de vue de quelqu’un qui n’a pas connu la revue vivante. Je pourrais […] Lire plus