Revue > >

Engels à Montréal

Pierre Beaudet

Au début de l’automne 1888, Friedrich Engels débarque à Montréal. Au-delà du côté anecdotique, ce bref passage du corédacteur du Manifeste du parti communiste révèle quelque chose. Le but de ce texte finalement est de mieux comprendre l’évolution socialiste sur la question nationale. Lire plus

Images de la Grèce post-référendum

Vassilis Kosmopoulos: « Il existe un triangle de pouvoir en Grèce : l’oligarchie économique, les médias et les élites politiques »

Julie Chateauvert et Simon Tremblay-Pepin

Dans un premier billet, Vassilis Kosmopoulos nous a partagé son analyse de l’histoire contemporaine de la Grèce. Celle-ci était marquée par trois éléments centraux : la marginalisation de la gauche tenue à l’écart des gouvernements du milieu des années 1930 jusqu’au milieu des années 1970, le maintien au pouvoir, pendant toute cette période, d’une caste de gouvernants ayant émergé des mouvements d’extrême droite et la construction d’une nouvelle élite avec l’arrivée du PASOK au pouvoir en 1981. Vassilis Kosmopoulos estime que nous ne pouvons comprendre les événements politiques récents survenus en Grèce sans se référer son histoire plus ancienne. Suite de l’analyse. Lire plus

Images de la Grèce post-référendum

Vassilis Kosmopoulos : «Si on ne comprend pas l’histoire de la Grèce, on ne peut pas comprendre la crise que nous vivons.»

Julie Chateauvert et Simon Tremblay-Pepin

Documentariste, journaliste, chercheur, Vassilis Kosmopoulos mène plusieurs vies. Passionné d’histoire, il a un intérêt particulier pour la situation, le rôle et l’évolution des médias dans la Grèce contemporaine. Lire plus

Images de la Grèce post-référendum

Dimitris Christopoulos : « Dans le meilleur des cas, nous deviendrons un bon petit pays discipliné semblable aux pays baltes. »

Julie Chateauvert et Simon Tremblay-Pepin

Dimitris Christopoulos nous donne rendez-vous aux bureaux de la Ligue Hellenique des droits de l'Homme dont il est le vice-président, en plus d’être professeur en science politique. Nous sommes tout près du quartier où nous avons rencontré Antonis Broumas quelques jours auparavant, mais l’atmosphère est bien différente. L’université d’Athènes et la bibliothèque nationale ne sont pas loin. Chemin faisant, nous croisons plusieurs librairies, de nombreux cafés et quelques théâtres. Des gens en costumes cravates sont attablés au restaurant situé au coin de la rue où se trouvent les locaux de la Ligue. Le lieu n’a pas l’aspect du riche quartier d’affaires, mais de toute évidence, on se trouve dans un quartier central et animé. Lire plus

Images de la Grèce post-référendum

Antonis Broumas: «Pour la première fois dans l’histoire grecque, nous avons d’un côté le parlement et de l’autre côté le peuple.»

Julie Chateauvert et Simon Tremblay-Pepin

Antonis Broumas nous fixe un rendez-vous à la place Exarcheia avec ses banderoles de manifs accrochées aux branches des arbres et sa statue centrale représentant trois chérubins sur lesquels ont été collé des dizaines d’affiches militantes. Comme dans tout le centre-ville, le quartier est couvert de tags et de graffitis. Ici, on distingue des phrases plus longues que les marquages rapides, on croise de nombreux signes de squats, des appels, des traces de différentes mobilisations. Lire plus

Le Parti socialiste du Québec et la question nationale: Le rendez-vous manqué

Pierre Beaudet

En 1963, une formation politique voit le jour au Québec pour mettre de l’avant un projet socialiste. Avec des syndicalistes et des intellectuels, le Parti socialiste du Québec (PSQ) s’inscrit dans cette gauche « émergente » qui se développe dans le contexte d’une révolution pas-si-tranquille qui traverse le Québec. Au départ prometteur, le projet s’étiole jusqu’à sa […] Lire plus

À propos d’indépendance, de capitalisme, d’austérité et d’autres sujets à l’ordre du jour en 1995…

Charles Gagnon

Montage vidéo effectué à partir d’une entrevue radiophonique tenue avec Charles Gagnon à la veille du référendum québécois de 1995. Réalisation: Sébastien B Gagnon Entrevue radio: Jean-Guy Aubé Droits de diffusion: Fondation Charles-Gagnon Les éléments constitutifs de ce document sont disponibles dans leur intégralité au Services d’archives de l’Uqam, fonds privé Charles-Gagnon Lire plus

Revue > >

Féminisme, travail du sexe et reproduction sociale

Morgane Merteuil

L'année 2014 aura été une riche année pour le féminisme francophone, avec la parution, 10 ans après son édition originale, de la traduction en français d'un ouvrage majeur, Caliban et la sorcière de Silvia Federici (éditions Entremonde), et avec celle, quelques mois plus tard, de l'ouvrage de Louise Toupin, Les luttes pour le salaire au travail ménager. Chronique d'une lutte féministe internationale 1972-1977 (éditions du Remue-Ménage). L'apport théorique des militantes du Collectif Féministe International (CFI) – dont Silvia Federici fut d'ailleurs une figure majeure – et qui mena campagne pour le salaire au travail ménager fut en effet fondamental dans la compréhension de l'oppression des femmes dans le capitalisme. La plupart de ces textes n'ayant alors que difficilement franchi la barrière de la langue, c'est un véritable cadeau que Louise Toupin offre aux féministes francophones, en retraçant dans son ouvrage l'histoire à la fois de la production théorique de ce collectif, mais aussi et surtout de ses luttes « sur le terrain ». La théorie marxiste développée au sein du CFI s'articulait en effet à une mise en pratique militante de ces idées : par exemple, la théorisation du sexe comme travail commun aux ménagères et aux prostituées – à la différence que ces dernières demandent de l'argent – découla sur un soutien concret aux collectifs naissants des travailleuses du sexe. Après un retour, à partir du récit que nous en livre Louise Toupin, sur les théories développées et les luttes menées par le CFI sur la question du travail sexuel, il s'agira ici également de relire ces réflexions à la lumière des enjeux contemporains qui se posent à nous en tant que féministes aujourd'hui, en articulant la question du travail sexuel, de la reproduction sociale, et du néolibéralisme mondialisé. Lire plus

Revue > >

Rencontre avec Silvia Federici et Louise Toupin

Stratégies féministes contre le néolibéralisme

Julie Chateauvert

À l'occasion de la sortie en français de l'ouvrage de Silvia Federici Caliban et la sorcière par les éditions Entremonde et de la sortie de Le Salaire au travail ménager - Chronique d'une lutte féministe internationale écrit par Louise Toupin et publié aux éditions du Remue-Ménage, Raisons sociales a eu le plaisir d'inviter les deux auteures à offrir leurs réflexions sur le féminisme, salaire au travail ménager et le néolibéralisme. Lire plus

Sur la violence et autres questions à l’ordre du jour

Inédits sur l’épisode FLQ de Charles Gagnon, entre 1966 et 1970

Yves Rochon et Charles Gagnon

« Je dédie cet essai à la mémoire de Jean Corbo, mort le 14 juillet 1966, quelques jours avant son dix-septième anniversaire, sur les lieux d’un attentat de la cellule felquiste à laquelle j’appartenais. Inutile de dire que la mort de Jean Corbo m’habite bien davantage que celle de Pierre Laporte, même si d’aucuns se […] Lire plus